ORDRE D’OPERATION COVID 17/03/2020

L’épidémie COVID-19 continue de se propager sur le territoire national.

A la suite du message du Président de la République, de nouvelles mesures accentuant le confinement des populations ont été prises.

Il est impératif pour les personnels du SDIS de respecter ces mesures tout en assurant la continuité du service.

Dans ce cadre, vous veillerez à respecter strictement les consignes suivantes :

Dispositions visant à limiter la propagation du virus au sein de l’établissement:

 

Mesures barrières :

En complément des mesures d’hygiènes élémentaires, les mesures barrières constituent une protection efficace contre le COVID-19 au travail comme dans la vie privée. li est notamment rappelé l’ importance de :

  • Se laver les mains très régulièrement (30 secondes à l’ eau savonneuse ou par défaut avec un gel hydro-alcoolique) ;
  • Tousser ou  éternuer dans son coude ;
  • Saluer sans se serrer la main, ni s’embrasser, Utiliser des mouchoirs à usage unique;
  • Conserver une distance d’un mètre avec les autres personnes; Interdire les réunions, privilégier les conférences téléphoniques; Favori ser dans la mesure du possible l’usage de vaisselle individuelle; Bloquer les portes en position ouvert e (sauf locaux sécurisés)
  • Nettoyer régulièrement les poignées de porte et tout autre support.

Modalités spécifiques aux centres de secours

 Les dispositions suivantes sont suspendues : Les manœuvres de la garde,

Les séances de sport collectives ou en espace confiné, Les visites de personnes étrangères au service,

Le regroupement de personnes (standard, cafétéria, …)

Les réunions du centre ou d’ Amicale

Les    visites    médicales,   les    agents    concernés    conservent     leur     aptitude opérationnelle jusqu’à nouvel ordre . Seules les visites de reprise sont assurées.

Il conviendra  :

  • De limiter l’accès aux locaux aux seuls personnels de garde,
  • De   nettoyer   régulièrement   les  équipements     partagés (téléphone, clavier, bureaux, surfaces planes,…)
  • Limiter l’activité au contrôle des matériels et véhicules
  • Limiter le nombre de personnes lors de la prise des repas et mettre en place plusieurs services,
  • Laver les alèses dès lors que du personnel dort en caserne
  • Amener 1 tenue Flou TSI complète supplémentaire lors de la prise de garde afin de nettoyer la tenue susceptible d’avoir été en contact d’une victime COVID-19.
  • Favoriser le télétravail lorsque cela est possible (SPP, PATS)
  • Les personnes contact  sans symptôme  peuvent poursuivre  leur activité opérationnelle. le port du masque chirurgical est obligatoire

Les chefs de centre gèrent l’organisation de leurs services.

Modalités spécifiques au CTA-CODIS

 

  • Limiter strictement l’accès au CTA-CODIS aux personnels de garde, Suspendre le détachement des permanents SPP en centre de secours,
  • Arrêter l’activité SPV dans les centres de secours pour les personnels  permanents du CTA.
  • Réduire l’effectif au besoin opérationnel
  • Limiter la sollicitation des personnels des centres pour l’activation du CTA-CODIS nettoyer régulièrement les équipements partagés (téléphone, clavier, bureaux, surfaces planes, accoudoirs de fauteuils…)
  • Limiter le nombre de personnes lors de la prise des repas et à la cafétéria.
  • Changer les alèses dans les chambres utilisées par le personnel de garde.

Modalités de prise en charge des victimes

 

Les consignes du Ministère de la Santé prévoient que la prise en charge des victimes potentiellement infectées par le COVID-19 relève en première intention du SAMU et des entreprises de transport sanitaire.

Pour toute intervention de prise en charge d’une victime relative au COVID-19 ou non, les mesures barrières seront systématiquement mises en place:

  • Le VSAV sera engagé avec un effectif de 3 SP:
  • Le conducteur reste en cabine, 1 SP s’équipe avec le masque chirurgical, présente un masque chirurgical à la victime, il procède ensuite au questionnement: toux, fièvre,  difficultés respiratoires, courbatures.
  • Le chef d’agrès prend les renseignements recueillis par le secouriste et fait remonter le bilan pour prise en compte par le médecin régulateur, il adaptera le port des EPI conformément aux directives données par le médecin régulateur (voir fiche prise en charge des victimes sous pandémie).

Dans le cas de suspicion de COVID-19, le chef d’agrès informera son chef de centre ou son représentant qui contactera le chef de salle du CODIS afin de répertorier les agents exposés. Le SSSM sera informé par le chef de salle.

Dans les centres de secours de niveau 1 et 2, un VSAV pourra être dédié aux interventions pour les cas avérés de COVID-19.

Modalités de déplacement

  •  Pour les sapeurs-pompiers, en accord avec la Gendarmerie le port de la tenue ou la présentation du BIP suffiront à justifier le déplacement entre le domicile et le centre de secours ou le SDIS.
  • Pour les Personnels administratifs et Techniques, ils seront soumis à la présentation d’une attestation fournie par l’employeur ou de l’attestation sur l’honneur  téléchargeable sur  le site du Ministère de l’Intérieur.

Modalités de garde des enfants

 

Lorsque les sapeurs-pompiers de garde ont l’impossibilité de faire garder leurs enfants, ils peuvent se rapprocher de leur chef de centre qui les dirigera vers des structures d’accueils.

Colonel Henri BENEDITTI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu