Le Centre de Secours de Laure Minervois fête ses 80 ans.

Réunion de travail des chefs de centre du SDIS de l’Aude du 9 mars 2017
Centre de secours d’Alzonne

Samedi 4 mars à 18h00, c’était l’effervescence à Laure Minervois, sur la place du Ravelin, face au monument aux morts.

La revue des troupes faites par le Président Jacques Hortala et le Capitaine Munoz et les autorités présentes.

Le centre d’Interventions et de Secours fêtait ses 80 ans.

C’est devant l’ensemble des personnels du corps de sapeurs-pompiers, de M. Jacques HORTALA, Président du Conseil d’Administration du SDIS de l’Aude, des Conseillers Départementaux Alain GINIES et Françoise NAVARRO, du Lieutenant-Colonel Alain GOUZE, directeur adjoint du SDIS, de Mme Sandra ROSSI, présidente de l’Union Départementale des Sapeurs-Pompiers de l’Aude, de M. Jean LOUBAT, maire de Laure, des maires de Bagnoles, Saint Frichoux et Villarzel Cabardès, des familles et de la population, que le commandant des troupes a fait monter les couleurs au son de la sonnerie au drapeau.

Après l’hymne national, et la remise des décorations à 7 sapeurs-pompiers, le capitaine Serge MUNOZ, chef de corps, a retracé l’histoire du centre de secours. C’est suite à plusieurs incendies dans le village que M. LIGNÈRE, maire de Laure et son conseil municipal, décident de créer ce centre de secours le 27 janvier 1937.

Sous le commandement de Jean ROLLAND, la grande aventure débute avec les moyens du bord, une pompe à bras et trois longueurs de tuyau.

Le public assistant à la cérémonie

Ces hommes courageux, vigoureux, ont été des pionniers. Les années ont vu évoluer les matériels et les hommes, hommage aux six chefs de corps qui se sont succèdé. Le nombre d’interventions est en perpétuelle évolution : de 40 en 1982, c’est 298 interventions en 2016. La durée d’engagement de ses hommes et femmes a été évoquée tout particulièrement celle du Sergent Paul JOURNET, médaillé, aux 47 ans de service. En 80 ans, il n’y a eu  que 139 engagées. Cette longévité dans l’engagement  prouve que c’est un centre où l’on se sent bien et où l’esprit de corps est solide.

Ces hommes ont regardé vers l’avenir,  avec la création il y a 14 ans, de la section  des jeunes sapeurs-pompiers, avec à l’arrivée un taux de réussite de 100%  au passage du brevet. Sur le plan sportif, ils se qualifient chaque année pour les finales nationales, de quoi en être fier.

Il a également fait un appel en direction des élus, en rappelant que le bâtiment du centre de secours avait été construit en 1977, et aujourd’hui, il ne répondait plus aux attentes des personnels, en matière de locaux pour les gardes et pour la formation.

Ce fut au tour du maire de Laure de mettre l’accent sur la disponibilité de tous et la responsabilité assumée par le chef de centre. Les actions menées qui sont appréciées, rigueur, méthode, pas le droit à l’erreur. Il a dit son admiration et le respect qu’il a pour ces hommes et ces femmes, dont la moyenne d’âge est de 35 ans, engagés au service de leur prochain.

Les médaillés

Alain GINIES, le conseiller départemental a félicité les jeunes pour leurs engagements au service de leurs concitoyens, et remercié les anciens pour leurs longues années de services.

Jacques HORTALA le président du SDIS, a rendu hommage aux anciens, ces commerçants et artisans qui vivaient au village et qui ont démarré courageusement l’aventure, mais aussi à Jean LOUBAT pour son engagement actuel au sein du SDIS.

Dans l’Aude, 48 centres de secours répondent 24h/24, 365 jours par an, afin d’apporter la même chance de sécurité à tous. Il a rappelé que nous sommes un département à risques : feux de forêt, inondations, nombreuses retenues d’eau, transport dangereux qui traversent notre département, cela demande des moyens humains, en matériel, en locaux. Le coût du renouvellement du parc à matériel : 2 millions d’euros par an plus les subventions pour les rénovations des bâtiments.

Les sapeurs pompiers présents .

 

En 2017 le fonctionnement du SDIS, représente un budget global de 36 millions d’euros. Il a salué l’engagement, le don de soi et le dévouement des anciens, des actifs, des jeunes. Tous se sont retrouvés pour un apéritif dînatoire au foyer communal de Laure, ou l’on pouvait admirer la pompe à bras de 1937. Mais ces hommes et ces femmes regardent vers l’avenir et ont plein de projets.

Le centre de secours de Laure et les JSP.
L’arrivée des autorités , Le Président Jacques Hortala , Le Lt Col Gouze , Mr Loubat maire de Laure et Mr Giniès , conseiller départemental .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

ARCHIVES