Etre sapeur-pompier volontaire est un engagement citoyen, libre et volontaire. Il ne s’agit pas d’un emploi professionnel.

En vous engageant, vous choisissez, en dehors de votre profession, de vos études et de votre vie de famille, d’être disponible et de mettre vos compétences et votre énergie au service de vos concitoyens.

Pour souscrire un engagement de sapeur-pompier volontaire, vous devez remplir les conditions suivantes :

– Etre âgé de seize ans au moins. Si vous êtes mineur, le consentement écrit de vos parents ou représentant légal est exigé ;

– Jouir de vos droits civiques (ou des droits équivalents reconnus dans l’Etat dont vous êtes ressortissants) ;

– Ne pas avoir fait l’objet d’une condamnation incompatible avec l’exercice des fonctions, mentionnée au bulletin n° 2 du casier judiciaire (ou d’une condamnation de même nature dans l’Etat dont vous êtes ressortissants) ;

– Vous engager à exercer votre activité de sapeur-pompier volontaire avec obéissance, discrétion et responsabilité, dans le respect de la charte nationale du sapeur-pompier volontaire (lien vers charte) ;

– Vous trouver en situation régulière au regard des dispositions du Code du service national (ou au regard des obligations du service national de l’Etat dont vous êtes ressortissants) ;

– Etre apte physiquement et médicalement.

Votre réflexion et votre démarche doivent être anticipées du fait des dates d’engagement fixées aux 1er janvier, 1er avril et 1er octobre de chaque année.

Pour cela, vous devez vous rapprocher du chef du centre de secours le plus proche de votre domicile VOIR LA CARTE

Celui-ci vous exposera plus en détail la réalité de l’engagement de sapeur-pompier volontaire et échangera avec vous sur vos motivations. Il vous remettra un dossier d’engagement et vous expliquera les démarches à accomplir, notamment pour la vérification de votre aptitude médicale et physique par un médecin sapeur-pompier.

LA FORMATION

Durant les 3 premières années d’engagement, le sapeur-pompier volontaire de 2ème classe est tenu d’acquérir les différentes compétences lui permettant de réaliser les missions de secours à personnes, de lutte contre les feux de forêts, les feux urbains en qualité d’équipier.

Au cours de son engagement, le sapeur-pompier volontaire a la possibilité, sous conditions, de changer de grade et de suivre des formations lui permettant d’exercer les activités opérationnelles de chef d’équipe (caporal), chef d’agrès (sergent/adjudant), de chef de groupe (lieutenant), de chef de colonne (capitaine) et chef de site (commandant).

Menu