Exercice International INSARAG

(International Search And Rescue Advisory Group)

Liverpool 12 au 15 Octobre 2017

 Le détachement « FR USAR SUD » composé des départements des SDIS 06,  11, 34, 66, 81 et 84 ainsi que le Bataillon de Marins Pompiers de Marseille on participé à un exercice de modules européen.

C’est la première participation à un exercice international depuis la certification International search and rescue advisory group (INSARAG) qui a eu lieu en mai 2017.

Le SDIS 11 a participé en envoyant 3 agents : Camille TRILLE CSP Carcassonne, André RIGAUD CS Axat et Frédéric DAVID CS Limoux.

Camille en tant que secrétaire.
André et Frédéric dans l’équipe rescue B.
Le détachement FR USAR SUD comportait 39 personnes, un test a été fait sur le moyen de transit, avec une partie en avion et l’autre par voie routière et bateau avec tout le matériel.

Les missions consistaient :

– Engagements de 2 binômes de reconnaissance (ASR2) avec l’équipe d’Islande ICE SAR dans la banlieue nord-ouest de MANCHESTER.

– Montage de la base de vie sur un terrain militaire.

-Réunion animateurs au centre de coordination sur site.

BOo (base of operation).
L’engagement sur le 1er chantier secteur nord de MANCHESTER a débuté dans la nuit vers 1h. Au total 6 victimes seront extraites des décombres sur une durée de 23 heures.

 

Photo du chantier de Bury nord-ouest de MANCHESTER, fin du chantier vers minuit la samedi 14 octobre 2017.

 

Aux alentours de 3h un chantier situé à la sortie du tunnel de Queenway à LIVERPOOL est attribué au détachement français. Une vingtaine de victimes seront dégagées.

Commentaire du Cdt COUFFIGNAL responsable SD  SDIS Aude :

Inclure des personnels à cet exercice était une nécessité pour prouver à l’Etat- major de Zone Sud la volonté affirmée du SDIS11 de participer à cette aventure du USAR Sud. Cette démarche va dans la continuité de ce que l’on a appelé par le passé les DICA.

La différence réside dans le fait que ce détachement est accrédité par l’ONU, avec des règles strictes en termes de composition, mode de travail, sécurité, hygiène. Il n’en existe aujourd’hui que 5 sur le territoire national.

Etre impliqué dans ce dispositif signifie pouvoir fournir à tout moment un nombre de personnels, médicalement apte, titulaire des vaccinations obligatoires et d’un passeport à jour. La liste est forcément réduite et c’est la raison pour laquelle une formation SDE1 aura lieu courant le premier trimestre et qu’il est aussi nécessaire d’inclure dans la spécialité des membres du SSSM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu