Le bilan de ces derniers jours confirme les tendances de la semaine passée : diminution importante des appels d’urgence pour COVID ainsi que des demandes de transport et des hospitalisations. Le nombre des interventions pour transport « suspicion COVID » se situe en moyenne à 4 par jour pour l’ensemble du département. Par ailleurs le niveau des autres interventions « habituelles » se situe très en deçà des chiffres habituels pour cette période de l’année avec un total de l’ordre de 50 interventions par jour.

La situation des 62 sapeurs-pompiers ayant présenté des symptômes pouvant laisser penser au COVID est rassurante avec 43 personnels ayant repris leur activité et 9 positifs au COVID sur les 26 testés et plus aucune hospitalisation. Le service médical du SDIS suit attentivement chaque cas afin de pouvoir conseiller et informer les intéressés et s’assurer de leur total rétablissement. De plus notre ancien sapeur-pompier précédemment en réanimation n’est plus sous respirateur et sera transféré dans les prochains jours dans un centre de convalescence ce qui constitue une excellente nouvelle.

Il convient dans la perspective du déconfinement prévu au cours du mois de mai de mettre en œuvre une reprise graduée des activités de formation afin de permettre aux nouvelles recrues de participer aux activités opérationnelles de cet été. Le programme prévisionnel vous a été communiqué et les candidatures sont examinées par l’école départementale. De même il faut préparer la saison feux de forêts qui malgré les pluies de ces derniers jours ne manquera pas d’impacter les services de secours. Des formations de maintien des acquis seront organisées afin de reprendre les réflexes opérationnels.

De même il faut envisager pour les services techniques et administratifs du SDIS qui assurent au quotidien les actions vitales pour le fonctionnement du SDIS (informatique, matériels, finances, ressources humaines) les voies d’une normalisation pour l’été.

Il est certain que la reprise ne pourra se faire qu’avec la mise en œuvre de procédures particulières d’hygiène et de distanciation car le virus est loin d’avoir disparu et nos comportements seront modifiés pour une longue période. Le Service de Santé et de Secours Médical en liaison avec les chefs de pole va établir une fiche de « bonnes pratiques » pour la vie en caserne et en opération pour réduire au maximum les risques de contamination.

Monsieur André VIOLA vous exprime toute sa reconnaissance pour votre engagement au quotidien auprès des audoises et des audois ce qui permet de les rassurer pendant la crise et d’envisager l’avenir avec confiance.

1 Commentaire. En écrire un nouveau

  • Bonjour au chômage partiel depuis le début du confinement j ai 45 ans et en forme je peux aider une caserne sur le secteur Carcasso nne/Limoux merci pour ce sur vous faite , courage a vous .
    Cdlt.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu